• Warning: Use of undefined constant cinecoulisses - assumed 'cinecoulisses' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/16/d333407159/htdocs/_d/wp-content/themes/cinecoulisses/functions.php on line 93

    Warning: Use of undefined constant R_5e70617602ea15aea9ac97d77ddd7ea8 - assumed 'R_5e70617602ea15aea9ac97d77ddd7ea8' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/16/d333407159/htdocs/_d/wp-content/themes/cinecoulisses/functions.php on line 94
  • 0 comm's
A la une
[Critique] Avengers : Infinity War
Egalement dans l'actu
[Critique] L'Île aux Chiens

[Critique] Animaux & Cie (en 3D)

Dans un décor inspiré d’une des plus belles régions d’Afrique, le danger environnemental prend toute son ampleur, surtout lorsqu’il est vécu du côté des animaux... LE duo Reinhard Klooss et Holger Tappe, à qui l'ont doit également Les aventures de Impy le dinosaure, est de retour avec un nouveau film d’animation en 3D. Inspiré du célèbre livre pour enfants La Conférence des animaux de Erich Kästner, Animaux & Cie nous rappelle que les humains ne sont qu’une seule des espèces à qui la Terre appartient et que les animaux auraient bien le droit d’en avoir assez de leurs colocataires...

Le film

Le delta de l’Okavango, en Afrique, est désormais le dernier paradis terrestre où les animaux peuvent s’ébattre en toute liberté. C’est là que Billy le suricate et son meilleur ami Socrate, un lion végétarien, attendent l’événement de l’année : la crue qui inonde le delta et assure la survie de tous. Pourtant, cette fois, l’eau n’est pas au rendez-vous…

Bien décidé à prouver à son fils qu’il n’est pas le bon à rien déjanté que tout le monde prétend, Billy décide d’aller chercher l’eau en compagnie de son fidèle complice. Au cours de leur périple, ils vont rencontrer les animaux les plus délirants, venus chercher refuge dans ce sanctuaire de la nature. Billy va découvrir que si l’eau n’arrive pas, c’est parce qu’un barrage a été construit pour fournir de l’énergie à un complexe hôtelier de luxe. Il est temps d’envoyer aux humains un message qu’ils n’oublieront pas…

Animaux & Cie sort ce mercredi 9 février dans les salles françaises, en 3D relief.

Notre avis

Pacifiste depuis la première guerre mondiale, durant laquelle il a été enrôlé à 18 ans, Erich Kästner a écrit La Conférence des animaux en 1947 en réaction aux horreurs de la seconde guerre mondiale, au début de la guerre froide et à ses rêves de paix mondiale. Soixante ans après sa publication, ce roman n’a rien perdu de sa force ni de sa pertinence. Reinhard Klooss explique : « C'est une histoire originale et passionnante qui se double d’un véritable manifeste politique, une utopie dans laquelle les animaux se rassemblent et décident de ne plus laisser le destin du monde entre les mains des humains. » L'équipe du film aura mis trois ans pour en tirer le meilleur et l’adapter au rythme d’aujourd’hui sans rien perdre de son essence.

Alors que Kästner a écrit son livre comme un plaidoyer passionné pour la paix, Animaux & Cie évoque davantage les menaces écologiques de notre époque : le changement climatique, l’exploitation des ressources naturelles et l’extinction de milliers d’espèces à cause de la destruction de leur habitat naturel. Bien que la trame principale reste la même -une bande d’animaux surprenants décidée à protéger leur monde de la folie des hommes-, le film est nettement plus moralisateur. Là où Le voyage extraordinaire de Samy l'été dernier parvenait à rester léger et à éveiller les consciences des petits comme des grands sans tomber dans l'excès, Animaux & Cie prend très nettement partie pour l'écologie, quitte à limite verser dans la caricature en montrant les hommes comme les méchants de l'histoire et les animaux comme les victimes. Le propos est heureusement sauvé par l'ironie et le décalage qui parviennent à recaler l'ensemble sur le plan de la comédie, mais un oeil adulte et aviser ne manquera pas de remarquer le message moralisateur, avec par exemple le discours prononcé par des tortues agées de plus de 700 ans ressemblant fort à un discours politique. Le WWF, l’organisation mondiale de protection de l’environnement, soutient d'ailleurs le film.

Au délà de cette toile de fond écologique, l’histoire est avant tout celle d’un père, de son fils et de tout un groupe d’animaux qui se battent pour sauver leur vie. À partir du scénario et d’innombrables images de référence, les créateurs du film ont inventé Billy, Socrate et tous leurs petits camarades... Pour donner aux personnages plus de vie et de naturel, les animateurs ont pu compter sur des comédiens talentueux. Ainsi dans la version française, Elie Semoun prête sa voix à Billy le suricate, Jacques Perrin rentre dans la peau de Socrate le lion et Yves Lecoq interprète Charles, un coq français dont la voix rappelle étrangement un ancien président de la république... L’énergie du film vient en grande partie de ses héros qui, en plus d’avoir une mission à accomplir, ont beaucoup de personnalité. Certains sont un peu étranges, d’autres vaniteux, complètement dingues ou mégalomaniaques!

Les scénaristes ont choisi comme personnage central l’archétype de celui dont on n’attend plus rien, une sorte de perdant magnifique : Billy le suricate. Petit et distrait, Billy est le seul suricate de la savane doté d’une fourrure noire. Après avoir une fois de plus déçu son fils, Billy décide de reconquérir son amour et sa confiance en partant à la recherche de l’eau qui permettra de sauver tous les animaux du delta de l’Okavango...

L’aventure se situe dans un des paradis terrestres les mieux préservés au monde, le magnifique delta de l’Okavango au Botswana. « C’est une terre fascinante. Sa lumière et sa vie sauvage vous inspirent. Bien que notre intention n'était pas d’écrire un documentaire, l’esprit de cette région nous a motivés dans notre travail et nous a permis d’obtenir l’authenticité et la sincérité de l’histoire, qui ont autant d’importance que son humour et son émotion. » déclare Reinhard Klooss. Plus d’un an et demi de travail a été nécessaire pour créer les décors numériques comme celui du majestueux delta, les côtes des îles Galápagos, les glaces de l’Arctique, la brousse australienne ou les gratte-ciel newyorkais... et il en ressort des décors très réalistes, dans lesquels se ballader en 3D est un vrai régal. A noter qu'un élément du film est réel, le ciel... il s'agit en effet de vrais ciels filmés en Afrique, pour restituer pleinement leur lumière.

En conclusion

Inspiré de La Conférence des animaux de Erich Kästner, Animaux & Cie se place du côté des animaux pour dénoncer les menaces écologiques de notre époque. Ceux-ci en ont assez des excès des humains et ils comptent bien le faire savoir en s’unissant pour reprendre les choses en main... Dans cette aventure familiale, une galerie d'adorables et attachants personnages vont vivre une aventure épique dans les paysages majestueux du delta de l’Okavango, en Afrique. Plein d’humour, d’émotion et d’action, le film est avant tout un divertissement familial et il est dommage que le message écologique sous-jacent -mais néanmoins bienvenue pour sensibiliser les spectateurs- tombe par moments dans la caricature et se veuille un peu trop moralisateur.

Animaux & Cie n'en reste pas moins un film d'animation sympathique à voir en famille, un conte réjouissant sur les créatures grandes et petites venues de partout qui s’unissent et surmontent tous les obstacles pour défendre la vie et trouver leur place dans le monde. Dés demain 9 février dans nos salles...

Fiche technique
A venir...