[Critique] Emilie Jolie

Vedette de la chanson, de la scène, de la télévision et du livre, Emilie Jolie arrive enfin au cinéma... Fort d’un succès qui ne s’est jamais démenti depuis plus de 30 ans, cette adaptation est-elle à la hauteur de l’œuvre originale?

L'histoire

On connait tous les chansons, mais pas l’histoire qui se cache derrière!

Emilie est une petite fille aux yeux bleus, aux cheveux blonds et aux pommettes roses... Demain, c’est la rentrée dans sa nouvelle école et Emilie s’inquiète... pourra-t-elle se faire des amis? et surtout, son papa pourra-t-il l’accompagner pour cette première journée? Retrouvant dans les cartons du récent déménagement un livre qu’elle-même lisait petite, la mère d’Emilie lui propose de le regarder pour se changer les idées... Ce livre raconte les aventures d’un petit lapin bleu prénommé Gilbert qui, par excès de gourmandise, se fait enlever par une horrible sorcière. Emilie s’endort en lisant, mais pendant ce temps l’histoire continue et prend vie...

Emilie Jolie arrive aujourd'hui 19 octobre dans nos salles...

Le film

Créée en 1979 par Philippe Chatel, la comédie musicale Emilie Jolie est devenue un classique des contes pour enfants et une référence de la chanson francophone avec 2 millions de disques vendus en France, plus de 1.5 million de spectateurs pour les comédies musicales, plus de 1000 spectacles amateurs et les meilleures audiences de l’année pour les shows télévisés de TF1 et d’Antenne 2 dans les années 1980... Cette adaptation intègre les chansons et les personnages originaux, tant appréciés de tous, en y ajoutant l’aventure et les péripéties nécessaires pour en faire un film destiné à toute la famille. Philippe Chatel nous livre ici un scénario à la fois magique et onirique, riche en émotions, et durant lequel on ne s’ennuie pas entre rire et (quelques) peurs.

L'animation 2D traditionnelle donne vie de manière très convaincante à des personnages et à un monde qui ont marqué l’imaginaire collectif, tout en respectant les illustrations des albums ou les costumes des comédies musicales. Le style graphique chaleureux se montre parfaitement adapté à cette histoire et permet la création d'un monde imaginaire comportant deux univers très distincts. La sorcière vit ainsi dans un monde postindustriel rongé par la rouille, à la fois inquiétant et malsain, qui tranche avec l’univers bucolique des lapins bleus aux couleurs vives.

Grâce au travail de Philippe Chatel et du réalisateur Francis Nielsen, les personnages s'avèrent parfaitement fidèle à l’œuvre originale et surtout très crédibles et attachants... On découvrira avec plaisir une Emilie espiègle et curieuse, des lapins bleus adorables, une sorcière vénéneuse mais qui cache un bon fond, une autruche plus cabotine que nature, un hérisson bougon et sympathique dans sa fragilité et un grand oiseau plein de prestance, les autres protagonistes dont l’étonnant Belzébuth, le petit Caillou ou l'adjudant Carotte ne sont pas en reste...

La bande originale mêle harmonieusement 7 chansons de 1979 et 4 titres enregistrés en 2011, lesquelles sont également déclinées en thèmes instrumentaux. Le film reprend ainsi les grands tubes (parmi lesquels La chanson de la sorcière, La chanson de l’autruche ou bien encore La chanson du hérisson) interprétés par les artistes originaux Julien Clerc, Georges Brassens, Françoise Hardy, Sylvie Vartan... mais propose aussi une nouvelle version de La Compagnie des lapins bleus et de nouveaux titres.

Le casting vocal est très convaincant et chacun des comédiens insuffle une vraie personnalité à son personnage. Camille Timmerman a eu l’honneur d’être choisie pour prêter sa voix à la jolie petite Emilie alors qu'elle n'avait que 13 ans, elle apporte sa fraicheur et son talent au film et chante 3 titres dont la célèbre chanson du Grand Oiseau. Elie Semoun campe le méchant Belzébuth et interprète une des nouvelles chansons. François-Xavier Demaison est le chef des lapins, fan du conte il connaît toutes les mélodies par coeur. Le reste des artistes n'est pas en reste que ce soit Céline Montsarrat qui interprète la sorcière, Marie Vincent qui prête sa voix à l'autruche ou bien encore Manu Garijo dans le rôle de l'adjudant Carotte. Les oreilles attentives reconnaîtront Philippe Chatel lui-même dans l’interprétation de La chanson du père (composée spécialement pour le film) et on se souviendra que c’est pour sa propre fille qu’il composa ce conte musical...

«Toute l’histoire a commencé par huit notes sur huit syllabes "Je m’appelle Emilie Jolie"... puis quelques autres avec un lapin, d’autres encore avec un hérisson et ainsi de suite... Huit notes et huit syllabes...»
Philippe Chatel

En conclusion

Emilie Jolie est de retour! Philippe Chatel et Francis Nielsen nous offrent un film sur lequel souffle un parfum d'hommage avec les titres originaux, et de modernisme avec son scénario et ses nouvelles compositions. L'animation chaleureuse retranscrit de très belle manière le monde d'Emilie et des amis, où tous les personnages se montrent intéressants et trouvent une place. Petits et grands se plongeront avec plaisir et délice dans cet univers, et se laisseront porter avec Emilie à la recherche du petit Gilbert... tout en appréciant et savourant les personnages et surtout les chansons qu'ils apprécient tant et qui sont connues de tous.

Assurément pour toute la famille, Emilie Jolie est un sympathique film d'animation qui arrive sur nos écrans aujourd'hui 19 octobre...

Fiche technique
Philippe Alessandri présente...
D’après le conte musical de Philippe Chatel
Avec la participation d’Elie Semoun et de François-Xavier Demaison
Avec les voix de Camille Timmerman, Virgil Lopes, Céline Monsarrat, Manu Garijo, Marie Vincent...
Scénario, dialogues et chansons de Philippe Chatel
Création graphique de Patrick Clerc, Eric Guillon et Alexandre Hesse
Durée: 1h12
Sortie dans les salles françaises le 19 octobre 2011
www.emilie-jolie-lefilm.fr

Chansons originales tirées de l’album de 1979 interprétées par Georges Brassens, Philippe Chatel, Julien Clerc, Françoise Hardy, Henri Salvador, Yves Simon, Sylvie Vartan et Séverine Vincent.

Voxographie complète
Avec Elie Semoun dans le rôle de Belzébuth et du Prince Charmant
Avec François-Xavier Demaison dans le rôle du Chef Lapin
Et dans l’ordre d’apparition les voix de:
Camille Timmerman ... Emilie Jolie
Françoise Cadol ... La mère d’Emilie
Bernard Lanneau ... Le père d’Emilie
Virgil Lopes ... Benites Gilbert
Sophie Arthuys ... Marie-Caroline
Céline Monsarrat ... La sorcière et la princesse
Michel Elias ... Le crieur de journaux
Jean-Louis Faure ... Le hérisson
Gauthier Battoue ... Le petit Caillou
Manu Garijo ... L’adjudant Carotte
Marie Vincent ... L’autruche
Michel Elias ... Le Grand Oiseau