• Warning: Use of undefined constant cinecoulisses - assumed 'cinecoulisses' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/16/d333407159/htdocs/_d/wp-content/themes/cinecoulisses/functions.php on line 93

    Warning: Use of undefined constant R_5e70617602ea15aea9ac97d77ddd7ea8 - assumed 'R_5e70617602ea15aea9ac97d77ddd7ea8' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/16/d333407159/htdocs/_d/wp-content/themes/cinecoulisses/functions.php on line 94
  • 0 comm's
A la une
[Critique] Avengers : Infinity War
Egalement dans l'actu
[Critique] L'Île aux Chiens

[Critique] Les enfants loups, Ame et Yuki

Le film

Hana et ses deux enfants, Ame et Yuki, vivent discrètement dans un coin tranquille de la ville. Leur vie est simple et joyeuse, mais ils cachent un secret : leur père est un homme-loup. Quand celui-ci disparaît brutalement, Hana décide de quitter la ville pour élever ses enfants à l’abri des regards. Ils emménagent dans un village proche d’une forêt luxuriante...


Bande annonce VF • également disponible en VOST

Les Enfants Loups, Ame et Yuki sort aujourd'hui 29 août 2012 dans nos salles, un peu plus d'un mois après sa sortie au Japon le 21 juillet dernier.

Notre avis

Dans La Traversée du Temps (2006), Mamoru Hosoda abordait le thème de l’adolescence à travers le récit initiatique d’une jeune fille insouciante découvrant le pouvoir de remonter le temps et ses conséquences. Avec Summer Wars (2009), il réalisait un film sur les relations humaines et les rapports familiaux dans une aventure mêlant mondes réels et mondes virtuels. Avec Les Enfants Loups, Ame et Yuki, le réalisateur se penche à nouveau sur la famille mais il centre son histoire sur l’étrange destin d’une jeune étudiante amoureuse d’un homme-loup et des deux enfants pas comme les autres nés de leur union...

En quelques années, celui que le magazine Variety considère comme le nouveau Myazaki est devenu un réalisateur incontournable dont les films sont attendus avec impatience, au Japon comme en Europe. Mamoru Hosoda avait d'ailleurs choisi la France pour présenter son film en avant-première mondiale, fin juin dernier, et un premier extrait du film avait été dévoilé au Festival international du film d'animation sur les bords du lac d'Annecy début juin. Pour réaliser ce nouveau long-métrage, le réalisateur a choisi de créer son propre studio, le Studio Chizu, «avec lequel il compte bien redessiner la carte du monde du cinéma d’animation», tant à travers ses productions que celles d'autres artistes.

L'idée des (Les) Enfants Loups, Ame et Yuki est venue au réalisateur en observant les couples autour de lui devenir parents et les changements que cela entraine. Marqué par la façon dont les femmes devenues mamans rayonnent, il a voulu en faire un film dont le coeur serait ce passage de jeune femme à mère, mais sans jamais négliger les deux enfants. Au final, tant les enfants que leur mère Hana sont des personnages principaux, indépendants mais surtout attachants, avec chacun une personnalité qui leur propre. Il sera difficile au spectateur de ne pas craquer devant Ame et Yuki... les voir s'amuser, jouer, se découvrir et se chercher risque de vous donner des envies d'adoption!

Ceci est d'ailleurs renforcé par l'un des autres aspects que le film aborde de manière juste et sincère, à savoir l’évolution des enfants à travers les choix qu’ils vont faire et la réaction de leur mère face à cet apprentissage. Les relations entre les personnages sont touchantes et Mamoru Hosoda nous invite à suivre une très belle histoire humaine, mignonne et émouvante. Le film aborde également avec réussite des thèmes aussi sensibles que l'isolement dans lequel Hana se retrouve, tant pour éléver ses enfants qu'au quotidien, et nous montre comment être réceptif et profiter du bonheur que l'on peut trouver dans ces petits riens qui font notre quotidien.

Animation traditionnelle en 2D, spécialité du Japon, et animation numérique sont réunies ici pour un résultat visuel très agréable et parfaitement maitrisé, que l'on peut qualifier sans hésiter de très beau. Les personnages ainsi que les décors ont été dessinés un à un à la main et c’est Takaaki Yamashita, maître de l’image pour Mamoru Hosoda depuis son passage chez Toei, qui a dirigé l’animation du film. Hiroshi Ohno, directeur artistique expérimenté qui a occupé ce poste pour de nombreux longs-métrages d’animation dont Kiki, la petite sorcière participe également à ce projet. Enfin, c’est l’un des animateurs les plus talentueux du Japon, Toshiyuki Inoue, qui a dirigé l’animation clé.

Dans les productions animées actuelles, les techniques digitales sont souvent utilisées soit en complément d’une animation traditionnelle, soit comme élément principal de l’oeuvre. La présence des images de synthèse est ici très légère, et vient en support d'une animation essentiellement faite à la main. Sous la direction d’Osamu Mikasa (célèbre pour sa participation à de nombreux longs métrages dont Le Royaume des chats), l’équipe a réussi à s’affranchir de la barrière entre l’analogique et le numérique afin de créer une nouvelle richesse d’expression. Le film offre ainsi une profondeur d’animation rarement égalée dans les détails des décors ou dans la fluidité, à l'instar des scènes où les enfants loups gambadent en pleine forêt enneigée passant librement de leur forme humaine à leur forme animale.

En conclusion

Dans la lignée des productions Ghibli, Les enfants loups, Ame et Yuki joue avec les codes du cinéma fantastique pour brosser le portrait d'une femme volontaire tentant de comprendre sa progéniture et de lui donner le meilleur. Seule l’animation permettait de se lancer dans cette aventure et de résumer 13 années de la vie de Hana, Ame et Yuki en (moins de) 2 heures... pari réussi pour le réalisateur Mamoru Hosada qui nous livre un film beau, touchant et émouvant, où la nature est omniprésente et où le fantastique "magique" s'invite dans notre monde.

A la fois conte de fées moderne, allégorie sur l’éducation et hommage aux mères, Les enfants loups, Ame et Yuki s’adresse à tous, parents et enfants, du Japon ou d’ailleurs. Dernier film d'animation de l'été 2012, il est sans conteste l'un des meilleurs et il serait vraiment dommage de passer à côté... à voir donc, sans hésitation!! 9/10

Fiche technique
Kazé présente...
Un film du Studio Chizu
Réalisateur, idée originale, scénario : Mamoru Hosoda
Scénariste : Satoko Okudera
Musique : Masakatsu Takagi
Titre original : Ookami kodomo no Ame to Yuki (Wolf Children)
Sortie dans les salles françaises le 29 août 2012
Durée : 1h57

Avec les voix de (voix originale / voix française) :
Hana ... Aoi Miyazaki / Julie Jacovella
L’homme-loup ... Takao Osawa / Damien Ferrette
Ame ... Amon Kabe (petit) & Yukito Nishii (grand) / Hervé Grull
Yuki ... Momoka Ôno (petite) & Haru Kuroki (grande) / Cindy Lemineur (petite) & Maryne Bertiaux (grande)
Sôhei ... Iraoka Takuma / Benjamin Pascal