[Critique] Captain America : Le Soldat de l'Hiver

Le film

Après les événements cataclysmiques qui ont ravagé New York dans Avengers, Steve Rogers alias Captain America vit désormais à Washington, où il s’efforce de s'adapter au monde moderne. Mais lorsqu’un collègue du S.H.I.E.L.D. est attaqué, Steve se retrouve impliqué dans un labyrinthe de complots et d’intrigues qui menace le monde entier. Avec Natasha Romanoff – Black Widow –, il va tenter de déjouer une conspiration de plus en plus tentaculaire, et d’échapper aux tueurs envoyés pour le faire taire. Quand l’étendue du complot maléfique est enfin révélée, Captain America et Black Widow sollicitent l'aide d’un nouvel allié, le Faucon. Ils sont bientôt confrontés à un ennemi aussi redoutable qu’inattendu : le Soldat de l’Hiver.


Bande annonce VF • également disponible en VOST

Captain America : Le Soldat de l'Hiver, le nouveau film des studios Marvel, arrive sur les écrans français mercredi 26 mars 2014...

Notre avis

C'est un fait maintenant établi, les films Marvel remportent un succès sans précédent et attirent toujours plus de spectateurs. L'an passé, Thor : Le Monde des Ténèbres a ainsi rapporté plus de 639 millions de dollars dans le monde à ce jour, tandis que les recette de Iron Man 3 ont dépassé 1,2 milliard de dollars (ce qui en fait le plus gros succès cinématographique de 2013). Sorti en 2011 et salué par la critique, Avengers est à ce jour le plus gros succès de toute l’histoire de Disney, avec 1,6 milliard de dollars de recettes mondiales.

Depuis 2008 et la sortie du premier Iron Man, les studios Marvel imbriquent les pièces de l'Univers Cinématographique Marvel (ou MCU pour les intimes), une sorte de gigantesque saga où toutes les intrigues des films sont étroitement liées en elles et affectent les autres histoires et les autres personnages. Réunissant Iron Man, Hulk, Thor et Captain America, les Vengeurs représentent la quintessence de la phase 1 de cet univers.

«Les enjeux sont encore plus élevés lorsque le public sait que ce qui se passe dans Iron Man 3 ou Thor : Le Monde des Ténèbres aura un impact sur Captain America : Le Soldat de l'Hiver, et que ces films influeront à leur tour sur le deuxième opus de Avengers,» explique ainsi Louis D’Esposito, coprésident de la production chez Marvel.

Si l'intégration du troisième opus des aventures de Tony Stark et du deuxième opus des aventures du Dieu nordique dans la phase 2 du MCU reste encore difficile à appréhender totalement, on devine d'ors et déjà quelques éléments. Les finals de ces deux films posent de nouvelles bases pour la suite (Tony Stark n'est plus Iron Man, les 9 royaumes n'ont jamais été autant menacés) et je suis très curieux de ce que Marvel nous réserve comme surprises. «Ce n’est pas toujours évident à réaliser et il faut parfois du temps pour que toutes les pièces du puzzle se mettent en place, mais je pense que les spectateurs apprécieront nos efforts dans ce sens.» ajoute L. D'Esposito.

Pour Captain America : Le Soldat de l'Hiver en revanche, l'intégration au sein de la phase 2 est indéniable et ce nouveau film s'annonce d'ors et déjà comme un maillon indispensable de l'Univers Cinématographique Marvel. Le film est de surcroit divertissant, drôle, rythmé... et bien plus encore !!

Depuis la création du personnage par Joe Simon et Jack Kirby en 1941, les comics «Captain America» – le Super Soldat alter ego du jeune patriote Steve Rogers – se sont vendus à plus de 210 millions d’exemplaires dans plus de 70 pays, mais le personnage a finalement peu changé depuis sa première apparition en couverture de la B.D., sur laquelle, vêtu d’une combinaison aux couleurs du drapeau américain, il cassait la figure à Adolf Hitler.

«À l’exception de la toute fin du film, Captain America : First Avenger se déroulait entièrement dans les années 40. Steve Rogers a ensuite pris part aux aventures des Avengers, mais à l’inverse d’Iron Man qui rentre à Malibu auprès de Pepper Potts, ou de Thor qui retourne sur Asgard et retrouve Jane Foster, il ne peut pas remonter dans le temps pour revoir Peggy Carter, il est obligé de se faire au monde moderne» explique le producteur Kevin Feige. Ce n'est donc pas anodin si les liens avec Avengers sont aussi nombreux, alors que le personnage s’efforce toujours de s’acclimater à sa nouvelle vie.

Steve Rogers aka. Captain America (Chris Evans), Black Widow (Scarlet Johannson), Nicholas J. Fury (Samuel L. Jackson), Alexander Pierce (Robert Redford), l'agent Hill... ils sont tous là, accompagnés de beaucoup d'autres que nous nous garderons de dévoiler pour vous laisser la surprise. Pour la première fois, ils sont rejoints par le Faucon (Anthony Mackie) et bien évidemment par le désormais (célèbre) Soldat de l'hiver aka. Bucky Barnes à l'état civil (Sebastian Stan). Le S.H.I.E.L.D. est au cœur du film, Iron Man est invité à un anniversaire, Steve Banners et le Dr Strange sont menacés... que de beau monde et que de réjouissances à venir !!

Le film commence après les évènements de New York, sans plus de précision et avec très peu d'allusions. Après un début qui peut sembler un peu long de prime abord (mais qui prend tout son sens avec un peu de recul), le film prend son envol pour ne plus jamais vraiment atterrir jusqu'à l'écran noir final. Chaque personnage est exploité et mis à profit tout au long de l'intrigue qui ne souffre d'aucun temps mort. Le scénario pourra même au contraire apparaitre un peu brouillon et fouilli tellement il est dense, mais là encore du recul (voir une deuxième vision) permettra d'en appréhender toutes les richesses et les subtilités, et se rendre compte à quel point les scénaristes de chez Marvel maitrisent leur dossier et posent progressivement les pierres d'un univers très riche.

Impossible d'en dire beaucoup plus sans vous gâcher le plaisir de la découverte, mais attendez-vous à être surpris et faites attention à tous les (petits) détails qui en disent souvent longs sur la suite. Si les différentes informations dévoilées jusqu'à ce jour nous avaient déjà révélées des choses, le scénario n'est pas exempt de rebondissements. S'éloignant des comics, il nous offre de nouveaux personnages et surtout des révélations qui vont avoir de réels impacts sur l'avenir des protagonistes, du S.H.I.E.L.D. mais aussi... de la face du monde.

Une des clés du succès des productions Marvel tient au fait que le studio a toujours su engager des réalisateurs de talent capables d’imprimer leur marque personnelle. C’est vrai une fois encore avec Captain America : Le Soldat de l'Hiver, dont Marvel a confié la mise en scène à non pas un, mais deux réalisateurs : Anthony et Joe Russo. Producteurs exécutifs et réalisateurs de séries à succès telles que Community, les deux frères étaient ravis de se plonger dans l’aventure et ont été impressionnés par la volonté du producteur Kevin Feige de confier les rênes de ses films à des réalisateurs de tous horizons. Anthony Russo déclare ainsi «Il l’a fait avec brio à de nombreuses reprises dans le passé. Il aime faire appel à des gens décalés, qui ne sont pas forcément liés au cinéma d’action, et les encourager à renouveler le genre.»

Captain America : First Avenger était un film de guerre. Captain America : Le Soldat de l'Hiver est un mélange entre un thriller politique des années 1970 sur fond d'espionnage et une histoire de super-héros complètement contemporaine. «Il s’agit en fait de deux films en un. C’est un thriller jusqu’à la fin du deuxième acte, mais une fois l’intrigue révélée, lorsque la mission de Captain America devient claire, il se transforme en véritable film d’aventures.» explique Joe Russo. Alors que la première partie permet d’être au plus près des personnages, le final est beaucoup plus proche du style qui a fait la renommée de Marvel.

Beaucoup plus sérieux que les films précédents, Captain America : Le Soldat de l'Hiver n'est en revanche pas dépourvu d'humour, de jeux mots et de scènes vraiment cocasses et drôles. Même si ce n'était certainement pas voulu, mention spéciale aux franco-algériens parlant notre langue avec des accents anglais et québecois, et donc le dit accent finit par devenir involontairement drôle pour les spectateurs français (en tous cas en VO). Les clins d’œils et allusions aux films Marvel passés ou à venir sont omniprésents, ainsi que les références aux comics qui parleront aux «purs fans».

Visuellement le film réalise un sans-faute. A aucun moment on ne devine de fonds verts, et les différents effets visuels et spéciaux savent se faire parfaitement oublier. Ceci est renforcé par une réalisation au top et des chorégraphies parfaitement maitrisées, surtout celles de Scarlet Johansson et Anthony Mackie réellement impressionnantes. Les frères Russo maitrisent leur sujet et cela se voit. La 3D relief est également réussie, et sans être indispensable au film elle apporte une immersion supplémentaire.

Seule la bande originale du film pêche un peu, elle rappelle indéniablement celles de Avengers mais ne se détache jamais vraiment... Heureusement, le film n'en a pas besoin pour exister et la musique n'est pas un élément central du show comme elle peut l'être avec Iron Man.

Mon seul regret vient du Soldat de l'hiver lui-même qui n'est pas autant exploité qu'il l'aurait mérité... mais cela ne saurait tarder. Son interprète Sebastian Stan a en effet révélé dernièrement que son contrat avec le studio portait sur 9 films, soit autant que S.L. Jackson... et plus que Chris Evans (le titulaire du poste de Captain America n'est lié "que" pour 6 films actuellement). Quand on sait que dans les pages des comics, Bucky Barnes devient Captain America à la suite de la mort de Steve Rogers, cela laisse entrevoir de nombreuses possibilités pour la suite. Si l'on ajoute que Captain America 3 a d'ors et déjà été annoncé pour le printemps 2016, son intrigue semble déjà se dessiner.

En attendant, la suite arrive en août avec Les Gardiens de la Galaxie qui s'annonce comme décalé et déluré, et bien entendu Avengers : Age of Ultron au printemps 2015 qui, espérons le, égalera voir dépassera le premier ! Pour être complet, je me dois également de mentionner Ant-Man prévu à l'automne 2015 et qui ouvrira la phase 3 de l'Univers Cinématographique Marvel.

En conclusion

Une nouvelle fois, les studios Marvel nous offrent un très bon divertissement et un très bon blockbuster, pour toute la famille (à partir de 8 ans). La réalisation est parfaitement maitrisée, le scénario est dense et bien rythmé, et même si il est un peu convenu par moments il n'en est pas dépourvu de surprises. Que ce soit Captain America, Black Widow, Falcon, the Winter Soldier, Nick Fury et j'en passe... il y a de nombreux personnages, charismatiques et plutôt bien exploités (même si pour certains on regrette qu'ils ne l'aient pas été encore plus). Le film apporte son lot de péripéties et de rebondissements, et pose à l'instar de Iron Man 3 et Thor : Le Monde des Ténèbres de vraies nouvelles bases pour la suite.

Si le film peut être vu par tous les spectateurs, il prendra tout son sens aux yeux des spectateurs assidus de Marvel. Plus encore que pour les précédents, ce nouvel opus donne d'ailleurs envie de replonger dans l'Univers Cinématographique Marvel. Comme il est désormais de coutume, Captain America : Le Soldat de l'Hiver est jalonné de clins d’œils et d'allusions à l'univers de la maison des idées et aux comics, autant de références qu'il n'est pas nécessaire d'avoir pour pouvoir apprécier le film et passer un bon moment, mais qui apportent un plus indéniable à la compréhension et à l'immersion.

En ce sens, l'habituelle scène du générique semblera relativement floue au spectateur novice. Sachez [spoiler, pour lire surlignez]que les jumeaux qui apparaissent dans cette fameuse scène sont en fait les enfants de Magnéto et que le bâton que l'on aperçoit est celui de Loki[/spoiler]. Cette scène prépare très probablement Avengers : Age of Ultron, montrant si il en est encore besoin les liens entre tous les films. Une deuxième scène "bonus" se trouve elle à l'issue du générique de fin, offrant une bonne raison de rester dans la salle jusqu'au bout !!

1 commentaire

  1. #1 Cidjay

    Merci pour cette critique !
    content de voir que nous avons le même point de vue sur les films Marvel.
    de bons gros divertissements familiaux qui sont aussi quand on les regarde plus attentivement des machineries extrêmement bien huilées et soignée.

    Les détails sont toujours là pour en suggérer plus que ce que les non initiés à l'univers Marvel ne sauraient déceler.

    Des Bons choix sur quasiment tous les plans pour la production, autant sur la casting que la réalisation ou les effets visuels, et surtout, l'excellente idée, d'avoir (pour la première fois à mon sens) inclus une mécanique de série télévisée déclinée sur un ensemble de films différents pour les réunir en CrossOver !

    et c'est réellement là qu'est le génie des films Marvel, mais ça, ce n'est pas une chose qu'on peut remarquer sans avoir vu l'ensemble des réalisations.
    certains n'y verront qu'un divertissement familial là où d'autres y voient une saga !