[Critique] Clochette et la Créature Légendaire

Le film

Peu après le passage d’une étrange comète verte dans le ciel, la tranquillité de la Vallée des fées se voit troublée par un énorme rugissement que même Nyx, la fée éclaireuse en charge de la sécurité des lieux, n’est pas capable d’identifier. En bonne fée des animaux, Noa décide de pousser un peu plus loin l’enquête et découvre que ce cri provient d’une gigantesque créature blessée à la patte et cachée au fond d’une grotte...

En l’apprivoisant un peu plus chaque jour, Noa remarque l’attitude étrange de Grognon : il n’a de cesse en effet d’empiler de grandes colonnes de pierre dans chacun des endroits de la Vallée des fées où se prépare le passage des saisons. Intriguée, elle le laisse pourtant faire et tente de démontrer à Clochette et ses amies - mais aussi à Nyx et à l’ensemble des fées éclaireuses qui veulent le capturer avant qu’il ne détruise tout sur son passage -, que son nouvel ami vaut bien plus que l’aspect terrifiant qu’il inspire au premier abord... Qui sait d’ailleurs si cette créature ne pourrait pas être celle dont parle une vieille légende, celle-là même qui sauverait la Vallée d’un orage capable de la réduire à néant ?

Clochette et la Créature Légendaire est à découvrir dans les salles à partir du 8 avril prochain !!

Notre avis

Née en 2008, la saga Clochette attire les spectateurs, que ce soit sur petit ou grand écran où 5 longs-métrages, 1 court-métrage et une mini-série ont déjà vu le jour. Avec Clochette et la Créature Légendaire, Disney invite petits et grands à un nouveau voyage au sein de la Vallée des Fées et à vivre une aventure riche en émotions...

Clochette, Ondine, Iridessa, Rosélia, Vidia, la Reine Clarion... elles sont toutes là dans ce nouvel opus, mais l'héroïne s'appelle cette fois-ci Noa. Déjà apparue dans les précédents épisodes, la fée des animaux au grand cœur vole ici la vedette à Clochette. Noa apprécie par-dessus tout l’aventure et ne peut s’empêcher de voir le bon côté de toutes les créatures qu’elle rencontre, mais son comportement impulsif lui cause parfois des ennuis et elle n'hésite pas à braver toutes les règles pour porter secours à une mystérieuse bête.

Nouvelles venues, les fées éclaireuses forment un groupe de fées intrépides dont la mission est de protéger les résidents de la Vallée. Elles sont agiles et sportives, et savent détecter les problèmes avant qu’ils ne deviennent incontrôlables. Très à cheval sur le règlement et la sécurité de ses concitoyens, leur leader Nyx prend son travail très au sérieux... peut-être même un peu trop.

La Vallée où vivent Clochette et ses amies est un lieu familier pour les nombreux fans de la saga. Mais l’équipe de Clochette et la Créature Légendaire tenait à explorer des recoins encore inexplorés de ce territoire. Ajoutez à cela une menaçante tempête qui se forme progressivement tout au long de l’histoire, et vous obtenez un univers à la fois original et singulier.

Le réalisateur Steve Loter déclare : «Il y a d’un côté le monde luxuriant de la Vallée avec ses couleurs éclatantes comme le vert, et de l’autre l’univers de Grognon, qui offre un contraste saisissant. Nous avons créé une atmosphère inédite au sein de la saga.» Les spectateurs comprendront très vite qu’il y a quelque chose de différent dans la Vallée lorsqu’ils découvriront la comète qui illumine le ciel d’un halo vert au début du film. D’après la légende, celle-ci réveillerait la créature légendaire, une bête incroyable dont les rugissements guident Noa jusqu’à son repaire.

Noa a la réputation d’agir sans penser au danger. Lorsqu’elle entend ce gémissement de douleur émanant des bois, elle ne peut s’empêcher d’aller voir de quoi il s’agit et c’est au fin fond d’une grotte qu’elle découvre Grognon. «Il est aussi imposant qu’un buffle. Il a un gros museau et une mâchoire protubérante aux dents pointues. Il est également couvert d’une épaisse fourrure dont les poils forment d’étranges tourbillons. Il mesure 20 fois la taille de Noa et ne ressemble à aucun autre animal, ce qui représente un vrai mystère pour elle, car elle pensait tout connaître de la faune» explique le scénariste Tom Rogers. Grognon a aussi une épine dans la patte et c’est tout ce que Noa a besoin de savoir pour aider l'animal et se lier d’amitié avec lui...

C’est à nouveau Lorie Pester qui prête sa voix à la Fée Clochette, un personnage qui lui tient à coeur depuis l’enfance à une époque où sa meilleure amie la comparait physiquement à la plus mutine des héroïnes Disney. Alizée, en offrant la sienne à Nyx, fait ses premiers pas dans l’univers du doublage. Elle apporte à la fée éclaireuse son caractère bien trempé, ainsi qu'un petit côté piquant et malicieux. Anna Ramade interprète une nouvelle fois Noa, l'intrépide et curieuse fée des animaux, principale protagoniste du film.

Les quatre premiers films nous avaient introduit de manière logique les saisons au sein de la Vallée des Fées. Sorti l'an passé, Clochette et la fée pirate, nous introduisait le Capitaine Crochet, M. Mouche et le célèbre crocodile, laissant présager l'arrivée de Peter Pan... il n'en est rien ! Ce nouvel opus fait plus office de spin-off de la saga, en explorant une histoire totallement différente et mettant en avant d'autres protagonistes. Ce choix est aussi intéressant qu'il est étrange... d'autant plus que Clochette et la créature légendaire est annoncé (à ce jour en tous cas) comme le dernier de la saga, qui n'aura donc au final pas de réelle conclusion... dommage ! De surcroit, la fin du film est manifestement ouverte, laissant sous-entendre que son histoire n'est pas totallement terminée.

Côté musical aussi, le film s'éloigne du reste de la saga. Aux tonalités celtiques associées à la Vallée des Fées s'ajoute un caractère primitif, tribal, comme venu des entrailles de la Terre pour le monde de Grognon. L’instrumentaliste et auteur-compositeur-interprète Bleu s’est joint au compositeur Joel McNeely afin de développer la bande originale du film dans laquelle on découvre des instruments tels que la kalimba, un piano à pouces africain, ainsi que différents tambours et instruments improvisés. Le mélange de ces deux univers et de ces deux paysages sonores crée un son unique qui donne au film toute sa couleur.

En conclusion

Film atypique dans la saga, Clochette et la Créature Légendaire s'apparente plus à un spin-off qu'à une réelle suite des précédents films. Noa occupe le premier rôle dans cette aventure un peu «à part» de la saga. Alors que l'on s'attendait après le 5e film à faire la rencontre de Peter Pan, l'équipe du film a souhaité explorer de nouveaux horizons et nous offrir une toute nouvelle intrigue. Si celle-ci ne manque pas de rebondissements et se révèle très plaisante à suivre, on regrettera en revanche de ne pas avoir de réelle fin à la saga, d'autant que ce 6e film s'annonce comme le dernier. Les dangers qui planent sur la Vallée des Fées en la personne de Grognon, la fameuse créature légendaire, sont également l'occasion d'introduire un tout nouveau type de fée, les éclaireuses, et leur très sérieuse leader Nyx (alias Alizée dans la version française).

Sans attendre - à mon sens - le niveau des deux précédents films, Clochette et la Créature Légendaire n'en est pas moins un très joli film, beau, drôle et divertissant, qui plaira aux plus jeunes et même (sans doute) aux plus grands... un bon moment en perpsective signé Disney, à découvrir dans les salles !