[Critique] Avengers : l'Ere d'Ultron

Le film

Alors que Tony Stark tente de relancer un programme de maintien de la paix jusque-là suspendu, les choses tournent mal et les super-héros Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, Black Widow et Hawkeye vont devoir à nouveau unir leurs forces pour combattre le plus puissant de leurs adversaires, le terrible Ultron, un être technologique terrifiant qui s’est juré d’éradiquer l’espèce humaine. Les Avengers vont aussi être confrontés à deux nouveaux venus puissants et mystérieux, Wanda et Pietro Maximoff, et retrouver un ami de longue date sous une nouvelle forme: Vision. Afin d’empêcher Ultron d’accomplir ses sombres desseins, des alliances inattendues se scellent, les entraînant dans une incroyable aventure et une haletante course contre le temps...


Avengers : L'Ere d'Ultron • Bande-annonce VOST

Avengers : l'Ere d'Ultron est à découvrir dés maintenant dans les salles. A noter qu'il est proposé en 3D relief et IMAX 3D.

Notre avis

Inspiré par la célèbre série de comics Marvel publiée dès 1963, Avengers : l'Ere d'Ultron réunit les super-héros préférés du public pour la première fois au cinéma depuis la bataille titanesque qui a ravagé New York dans Avengers. Ce nouvel opus s’inscrit dans la désormais légendaire lignée des grandes aventures cinématographiques Marvel relatées depuis Iron Man et poursuit le développement de l’Univers Cinématographique Marvel (MCU). Depuis 2008 et les premières péripéties de Tony Stark, ce sont 11 films qui ont vu le jour, des films qui ont tous connu un succès immédiat et battu des records au box-office mondiale, certains ayant même rapporté plus de un milliard de dollars !!

Développer cette nouvelle histoire comportait son lot d’écueils. Kevin Feige, le producteur, explique : «De nombreux rebondissements ont eu lieu depuis la fin du premier Avengers : Tony Stark s’est débarrassé du générateur qu’il avait dans la poitrine et redéfini son rôle en tant qu’Iron Man, Thor est retourné à Asgard, le S.H.I.E.L.D. a été démantelé... Tous ces événements ont laissé beaucoup de pistes ouvertes.» Il était essentiel de maintenir une cohérence dans chacune des histoires et d’orienter les intrigues dans une direction qui serve à la fois les franchises individuelles et l'univers dans son ensemble.

Avengers : l'Ere d'Ultron est ainsi la suite directe de Iron Man 3 et Captain America : le Soldat de l'Hiver. Il poursuit l'intrigue autour des pierres de l'infini développée (dernièrement) dans Les Gardiens de la Galaxie, et introduit sans détour la suite, notamment Thor : Ragnarok ou bien encore Captain America : Civil War. Le rôle de Ant-Man que l'on pourra découvrir en juillet prochain en clôture de la phase 2 du MCU semble pour l'instant beaucoup plus flou, mais nous pouvons faire confiance à K.Feige et aux équipes de Marvel pour faire un (vrai) lien entre tous les films. Avengers concluait en beauté et en apothéose la phase 1, Avengers : l'Ere d'Ultron apparait plus comme un film de transition entre deux phases, introduisant de nouveaux personnages et préfigurant un autre départ pour d'autres. Si le monde semble avoir été (une fois de plus) sauvé, l'univers n'a lui jamais été autant en danger...

Là où Avengers était globalement linéaire, ici les intrigues s'entremêlent pendant près de 2h30. L'heureuse conséquence de ce fourmillement est que chacun des (très) nombreux personnages a le droit à une apparition. Si certains s'en sortent bien, d'autres sont clairement sous-exploités dans cet opus... à trop vouloir en faire, impossible de tout caser. Certains protagonistes, pourtant très appréciés du grand public, sont même carrément absents. Il se murmure que le premier montage faisait plus de 3h, ce qui n'aurait pas été de trop. Certaines intrigues donnent lieu à des (grosses) ellipses, tandis que certains personnages disparaissent pour revenir un peu plus tard sans réelle explication... dommage. En dépit de ses défauts, le scénario n'en est pas moins prenant ; il est aussi beaucoup plus mature dans son ton, dans son histoire et dans le traitement des personnages.

C’est à Joss Whedon que l’on doit la décision de faire d’Ultron le méchant de ce deuxième film, même si la séquence finale d’Avengers montrait le personnage de Thanos. Pour le réalisateur, «Ultron était le bon choix, parce qu’il est l’un des plus célèbres méchants qu’aient jamais combattu les Avengers».

Si sa personnalité s'annonçait intéressante - une création de Stark qui se retournerait contre l'humanité - tant au niveau du personnage que des conséquences sur l'univers Marvel, Ultron manque de charisme, la faute à tous les autres personnages qui lui font de l'ombre, mais aussi à son apparence de robot qui ne parvient pas vraiment à l'humaniser (au contraire). En prime, moi qui pensait que l'on tenait là un nouveau «bad-guy» pour la phase 3... j'avais tout faux ! Ultron disparait à la fin du film et il faut attendre la scène "post"-générique pour découvrir celui qui va donner du film à retordre à nos héros dans les prochaines années !!

Alors que Ultron cherche à monter les Avengers les uns contre les autres, jamais la cohésion et l'esprit d'équipe n'auront été aussi importants et nos héros prennent conscience qu'ils doivent absolument se rapprocher et travailler ensemble pour réussir. C'est également pour eux l'occasion de mettre à nu et dévoiler leurs forces et faiblesses... on les avait découvert en super-héros invincibles, ils se révèlent aujourd'hui plus fragiles qu'il n'y parait.

On retrouve avec plaisir un Tony Stark/Iron Man transformé ou un Steve Rogers/Captain America toujours très à l'aise au XXIe siècle. En dépit de son rôle important dans le film, Thor est la grande victime de la profusion de personnages. A contrario, Clint Barton/Hawkeye, Bruce Banner/Hulk et Natasha Romanoff/Black Widow sont les grands gagnants, eux qui ne bénéficient pas (ou plus) de films dédiés voient leur histoire avancer et se développer. On découvre les jumeaux Maximoff, Quicksilver et Scarlet Witch, cette dernière semblant être la chouchoue de J.Whedon qui la met nettement plus en avant que son frère. Parmi toutes les autres apparitions, notons pêle-même War Machine ou bien encore Nick Fury, dont on se demande si ils sont là pour le "fan-service" ou si leur présence aura un réel impact sur la suite. Avengers : l'Ere d'Ultron introduit également Vision, élément clé du film et probablement de la phase 3...

Du côté de la mise en scène il n'y a rien à dire, elle est puissante et efficace, avec en apothéose le combat final de tous les Avengers contre Ultron. La réalisation est maitrisée malgré quelques temps morts. Visuellement, c'est un sans-faute et même la 3D relief montre ici un réel intérêt pour nous immerger encore plus.

Bien que beaucoup plus noir que son prédécesseur, le film n'en oublie pour autant pas de nous divertir et d'être drôle, même si cet humour plus acerbe que par le passé fait souvent référence aux films précédents et/ou prend des airs de "fan-service", laissant un peu de côté les néophytes de la grande saga Marvel.


Avengers : L'Ere d'Ultron • Reportage : "Les retrouvailles"

En conclusion

Puissant et épique, teinté de noirceur, Avengers : l'Ere d'Ultron rassemble plus que jamais nos héros et annonce en beauté la phase 3 de l'Univers Cinématographique Marvel, introduisant de nouveaux personnages et préfigurant un autre départ pour d'autres... Peut-être pas aussi parfait que le premier opus (je vous laisse vous faire votre propre opinion !), ce nouveau film de la maison des idées n'en est pas moins assurément à découvrir sans tarder !!