Annecy 2017 - Jour 2

« Annecy, jour 2, motivés motivés ! »

9h, même endroit même heure, le réveil sonne ! Ce mardi matin ressemble à s'y méprendre à la veille, les heures de sommeil sont trop peu nombreuses et la chaleur est d'ors et déjà au rendez-vous pour cette deuxième journée du Festival international du film d'Annecy 2017 !

Pour Laudine, la journée commence par son tout premier Work in Progress, l'émotion est palpable. Direction la salle Pierre Lamy où l’équipe du film Wish Dragon (réalisé par Christopher Appelhans dans la société chinoise BASE FX) nous présente les premiers visuels et nous dévoile l’intrigue : une revisite moderne du conte d’Aladdin... transposé dans la culture chinoise ! Les aventures de Dean et son génie-dragon nous emporte dans une Chine moderne en pleine évolution, le film s’annonce plein d’humour porté par un duo très charismatique !


L'équipe de "Wish Dragon"


Wish Dragon

La matinée est définitivement chinoise, puisque pour ma part j'ai rendez-vous dans la grande salle où est présenté le long-métrage en compétition Big Fish & Begonia. Mélangeant fantastique, onirisme, magie et folklore chinois le film offre un bon moment, malheureusement gâché par un scénario un peu décousu qui part par moments dans tous les sens. La nature et les animaux sont en cœur du film, et l'animation est très belle. La séance est introduite par le réalisateur du film, enthousiaste d'être là pour introduire son film « fini ». J'apprends alors que le film a eu le droit à un work-in-progress à Annecy il y a de nombreuses années et a connu par la suite une progression chaotique.


L'équipe de "Big Fish & Begonia"


Big Fish & Begonia

La transition est toute trouvée pour vous inviter à (re)découvrir le deuxième court-métrage de l'école des Gobelins diffusé aujourd'hui en ouverture de tous les séances ! Comme toute la semaine, celui-ci rend hommage à la Chine, à la culture chinoise et au peuple chinois...


Gobelins 2017 - Le Serpent blanc

Le moment de ma première interview « Annecy 2017 » arrive alors ! Après la découverte de Zombillénium hier soir, j'ai rendez-vous avec Arthur de Pins et Alexis Ducord pour discuter ensemble du projet, de leurs inspirations, du style graphique employé ou encore du casting vocal... une interview détendue et fort instructive, à retrouver très bientôt en intégralité !


Arthur de Pins & >Alexis Ducord

Le temps d'avaler un sandwich et ma deuxième interview de la journée m'attend déjà, en la personne de Glen Keane. Ai-je vraiment besoin de vous introduire ce génie de l'animation ? Il a bossé pendant de nombreuses années chez Disney et on lui doit Ariel, La Bête ou encore Tarzan. En 2012, il a pris son envol et fondé son propre studio. En 2017, il nous présente un court-métrage intitulé Dear Basketball. Pendant plus de 15 minutes, je discuterai avec lui de son travail avec Kobe Bryant et John Williams sur son dernier court, de son parcours, de l'évolution de l'animation ou encore de ses projets à venir... une interview passionnante et passionnée. Je dois d'ailleurs confesser que j'avais rarement été intimidé autant en interview.


Glen Keane

Pour Laudine, l'après-midi débute par une projection de La Forêt enchantée de Oukybouky, un film norvégien hors-compétition réalisé par Rasmus A. Sivertsen. Adapté d’un album pour enfants très célèbre en Norvège, le film raconte l’histoire d’animaux humanisés qui vivent dans une forêt et essayent de trouver un terrain d’entente. Le visuel en stop-motion et l’abondance de chansons rendent le film vraiment attachant, les personnages sont réussis et l’histoire transmet un message essentiel aux spectateurs et notamment aux jeunes enfants : l’importance du partage, de la solidarité et du respect d’autrui. J’ai passé un très bon moment devant ce film plein d’espoir et de bonne humeur !


La Forêt enchantée de Oukybouky

Vient ensuite la découverte des (Les) As de la jungle, film français de David Alaux. Si nous ne nous attendions pas à grand chose (la bande annonce donnait un air de déjà-vu, faisant penser notamment à l’univers de Madagascar), le film a été une très bonne surprise. Les aventures de Maurice le manchot-tigre et ses acolytes sont pleines de rebondissements qui tiennent en haleine le spectateur. Le comique de situation rend des scènes parfois absurdes et à pleurer de rire, l’émotion est aussi présente à travers les liens amicaux et familiaux des personnages, Les As de la jungle est un film familial qui a tout pour plaire et nous a donné envie de voir la série !


L'équipe des "(Les) As de la jungle"


Les As de la jungle

Pour ma part, je profite du ciel bleu estival qui règne sur Annecy avant de me rendre à ma prochaine séance...

Deuxième long-métrage en compétition de la journée avec La Passion Van Gogh. Film exigeant, par et pour des amoureux d'art et de Vincent Van Gogh. 115 professionnels de la peinture ont donné vie à ce grand artiste pour raconter son histoire, une prouesse. Le film est raconté comme un documentaire et nous offre une expérience, un voyage historique dans le monde du peintre et de ses peintures... à découvrir ! Il sortira d'ailleurs en France à la fin de l'année, avec Pierre Niney à la narration.


L'équipe de "La Passion Van Gogh"


La Passion Van Gogh

Quelques heures après notre face-à-face en interview, je retrouve Glen Keane dans la petite salle de Bonlieu pour une keynote qui s'annonce déjà comme un incontournable de cette semaine. Ce génie de l'animation n'était pas venu à Annecy depuis... 20 ans, c'est dire si cela est un évènement ! Pendant près de 1h15, il reviendra sur son parcours chez Disney - et dessinera même sous nos yeux émerveillés ses plus grands personnages - et sur sa nouvelle vie, notamment avec Google, avant de dévoiler son nouveau court-métrange. Une séance captivante !


Glen Keane en plein dessin


Dear Basketball

A peine le temps de souffler, direction la grande salle de Bonlieu pour une nouvelle séance évènement avec Mutafukaz. Le film de Guillaume Renard (aka. Run) et Shojiro Nishimi est « chanmé et grave stylé » ! Une fois n'est pas coutume, il s'agit d'une adaptation d'une bande-dessinée créée par Run dont le 1er tome est sorti en 2006. Le film s'adresse à un public d'ados / jeunes adultes qui se laissera emporter dans cet univers post-apocalyptique, où Angelino et Vinz tentent de survivre au milieu des règlements de comptes qui sont le quotidien de leur ghetto. Leurs aventures vont réellement commencer quand Angelino découvre qu'il a des supers pouvoirs et que des étranges hommes en noir tentent de les éliminer. La bande-originale électro donne du punch à l'ensemble. Bref, j'ai passé un très bon moment mais j'ai malheureusement peur que le film ne plaise qu'aux fans de la BD.


Marcel Jean, Directeur artistique du Festival


L'équipe de "Mutafukaz


Mutafukaz

Pour Laudine, la journée s’achève avec une séance nocturne insolite intitulée Des Goûts et des couleurs : Rêves humides, une série de courts-métrages érotiques du monde entier et pour le moins expérimentaux. « Certains m’ont touchée, d’autres fait rire ou encore arraché les yeux ou écœurée. Ces dix courts-métrages étaient tous très différents et m’ont offert une expérience que j’aurai (hélas ?) du mal à oublier ! »


"Peep Show" de Rino Stefano Tagliaferro, un des courts-métrages de ce programme spécial

Petit Vampire, Drôles de petites bêtes, le retour de Gru et de Tadeo Jones... notre troisième journée au Festival international du film d'Annecy s'annonce bien remplie elle-aussi. A suivre...